La dénutrition

La dénutrition

La dénutrition, mais qu’est-ce que c’est ?

La dénutrition est une pathologie présente en France qui représente un réel problème de santé publique. Cela correspond à des apports alimentaires (énergétiques et protidiques notamment) insuffisants par rapport aux besoins d’une personne.

La HAS (Haute Autorité de Santé) a défini des critères pour diagnostiquer la dénutrition.

D’accord, mais qui est concerné ?

La dénutrition survient lorsque :

  • Soit les apports nutritionnels sont diminués : perte d’appétit, altération du goût et/ou de l’odorat, nausées, vomissements, isolement social, … ce qui peut être généré pas une multitude de facteurs
  • Soit les besoins sont augmentés : maladies provoquant un hypercatabolisme (cancers, opérations, fièvre, …), dépense énergétique plus importante (déambulation chez une personne âgée présentant des troubles cognitifs par exemple), …
  • Soit les apports nutritionnels sont diminués ET  les besoins augmentés dans le même temps

Ainsi, la dénutrition peut se manifester à n’importe quel âge et dépendre de plusieurs facteurs.

Il existe tout de même des personnes plus à risque qui sont : les personnes âgées, les personnes atteintes d’une maladie neurodégénérative telle que la maladie d’Alzheimer, les personnes atteintes d’un cancer et les personnes hospitalisées.

Quelques chiffres

  • La dénutrition touche 2 millions de patients1 dont 400000 personnes âgées à domicile2, soit 4 à 10% des personnes âgées de plus de 70 ans à domicile3.
  • 40% des personnes âgées sont hospitalisées pour des conséquences de la dénutrition4.
  • La dénutrition représente 40% des malades ayant un cancer5 et 40% des malades d’Alzheimer6.

Les conséquences de la dénutrition

La dénutrition augmente le risque de mortalité et de comorbidités.

En effet, elle implique une diminution des défenses immunitaires donc un risque majeur d’être victime d’une quelconque infection. Elle engendre une altération de diverses fonctions physiologiques (cicatrisation par exemple).

Aussi, elle provoque une perte de poids mais notamment une perte de la masse musculaire ce qui majore le risque de chute.
Il y a de réelles répercussions psychiques et relationnelles.

La spirale de la dénutrition
d’après Monique Ferry

Quels signes d’alerte ?

Plusieurs signes peuvent vous alerter :

  • Une perte de poids involontaire
  • Une perte d’autonomie
  • Des chutes à répétition
  • Une perte d’appétit
  • Un frigo presque vide chez une personne âgée
  • Un isolement social

Soyez attentifs à ces signes et à vos proches notamment âgés.
Attention, une personne en situation d’obésité ou en surpoids peut être dénutrie.

Que dois-je faire ?

Si vous avez le moindre doute, il est préférable de contacter votre médecin traitant et/ou un diététicien-nutritionniste. Ce dernier pourra alors vous conseiller sur l’alimentation à adopter et vous accompagner tout le long de la prise en charge.

Pour la première fois en 2020, la semaine de la dénutrition s’est tenue afin de sensibiliser la population sur cette pathologie en menant des actions de prévention.

Sources
  1. SFNEP Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme
  2. Quillot Didier, Thibault Ronant,…
  3. HAS
  4. Möwe & coll., 1994
  5. SFNEP Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme
  6. Fiche pratique Alimentation & Dénutrition, France Alzheimer & Maladies Apparentées.

Laisser un commentaire